Monthly Archives: septembre 2015

Journal d’un chat assassin

Journal d’un chat assassin

Journal_d_un_chat_assassin

J’ai lu… le journal d’un chat assassin et… pauvres petits animaux !

 

C’est l’histoire d’un chat…sseur

Lundi, il a tué un oiseau… Deux jours après, il ramène une souris morte à la maison… Et jeudi, il ramène le lapin des voisins, mais il jure que ce n’est pas lui qui l’a tué ! Sa maitresse a beaucoup pleuré, mais comment lui faire comprendre ?!

 

Un petit livre magique

C’est un livre très rigolo, sauf pour le petit oiseau… Les dessins aussi sont supers marrants. L’histoire se lit très vite, parce qu’il se passe toujours des rebondissements et à chaque fois on est surpris. Tout se fini bien tout de même pour le chat !

Il y a deux suites très drôles aussi, où personne ne meurt cette fois-ci !

 

Une note ? On recommande ?

Oui, il faut le lire, c’est super ! Je mets la note de 8/10 !

Mini-Gnome

 

 

Flashback de Dan Simmons

Flashback de Dan Simmons

CVT_Flashback_9483

J’ai lu… Flashback et je me sens nauséeuse.

 

C’est tout cassé partout !

L’histoire est simple : en 2035, les états-unis et l’Europe sont en faillite, c’est le bordel partout, l’économie a plongé et la violence a pris le dessus, tout le monde a saisi l’occas de taper sur les « pays riches » et s’en donne à cœur joie pour se venger d’années de suprématie impérialiste et prendre le pouvoir. Tu ajoutes à ça une drogue bon marché, le flashback, qui permet de revivre des moments précis de ta vie, que ce soit l’anniversaire de tes 12 ans, le dernier mec que tu as tué ou bien ta randonnée dans les Appalaches d’avant le bazar mondial. Voilà la toile de fond.

Le héros est un ex-flic paumé qui flash sur les heures heureuses de son mariage depuis que sa femme est morte et qui a lâchement abandonné la garde de son fils à son beau-papa. Il va devoir se replonger  (en quête non pas de gloire, mais bel et bien de pognon pour s’acheter ses doses de Flash) dans une enquête sur le meurtre horrible d’un Japonais riche et influent six ans auparavant.

 

Mais sinon ?

Il y a du suspens, certains personnages sont attachants, mais j’ai eu dès le départ du mal à m’investir dans l’histoire, bizarrement, avec l’impression de ne jamais entrer vraiment dedans, de regarder de loin. Surement un soucis d’écriture, bien que ce soit fluide et clair (peut-être trop ?). Je ne sais pas, comme une impression de décalage.

L’idée globale est intéressante : qu’est-ce qu’on devient si tout s’effondre, en l’occurrence notre système économique, comment on s’en sort, pourquoi, avec qui, en tombant dans quels travers ? En général, j’aime assez les dystopies et l’anticipation.  Là, l’idée d’ajouter au cassage de binette de la société une drogue accessible à la populace, ça ajoutait encore une pression supplémentaire. L’enquête policière est assez bien ficelée, même si un peu alambiquée,et le coté « japoniaiserie » donne une petite note exotique, la violence une trame solide.

Ce n’est qu’arrivée au milieu du bouquin que j’ai mis le doigt sur ce qui me gênait : ça pue le conservatisme primaire et borné et l’intolérance crasse. À moindre dose, on aurait pu le digérer, l’incorporer, et même en faire un atout de l’histoire. Mais là, c’est trop. Entre la critique sourde et puérile de l’aide sociale, la paranoïa totale et le sectarisme primaire envers les musulmans et les japonais, l’extermination des juifs… trop c’est trop. Le malaise grandit peu à peu au fil de la lecture jusqu’à devenir asphyxiant. Pour couronner le tout, on retrouve clairement un discours pro américain où qu’ils sont les plus beaux et les plus meilleurs, les plus critiqués bien sûr (victimisation powa) mais les plus intelligents et qu’à la fin tout fini bien grâce à qu’ils ont sauvé le monde parce que EUX ils sont les Gentils. Beurk beurk.

 

En résumé ?

L’impression de sortir d’un meeting du FN alors qu’on m’avait promis du Métallica… Un gout âpre dans la bouche et comme une envie de verser ma larme sur l’intolérance. C’est moche quoi.

 

On recommande ?

Pff non, je ne recommande pas, clairement. Allez plutôt à la pêche, jouer aux boules, ou manger un kebab, mais oubliez ce truc.

 

Votre dévouée Babs

(de rien)

Marché !

Marché !

Bonjour à tous !

 

Marché Rémire 10.09

 

C’est jeudi, c’est jour de marché à Rémire ! Un marché bien vert cette semaine, il fait chaud, j’avais plus envie de salades que de féculents, il faut dire. Des légumes, quelques fruits, mais aussi des œufs et bien sur nos désormais habituels fromages de chèvre.

 

10.09 Marché fromages

 

Les citrons sont sans pesticides à 1€ les 4, nickel pour le ti-punch 😉 Le petit pâté à gauche c’était mon petit déjeuner (avec son frère encore dans le papier en dessous)…C’est une demi-lune au bœuf, faite sur le marché par un couple d’asiatiques très gentils et rigolos. La pâte est un peu sucrée, la farce bien épicée, c’est un pur régal, et à 1€50 pièce, on ne va pas se priver ! Un panier total à 35 € environ, presque sans sac plastique, vive le cabas !

Cette semaine on teste :

Marché Rémire 10.09 epinards peyi

 

Les épinards peyi (3€ le sac plein, garanti sans pesticide). J’ai gouté sur place, ça a plus le gout de la laitue que de l’épinard français, c’est frais et croquant. On va tester en salade et en omelette.

 

Marché Rémire 10.09 Caramboles

 

Les caramboles bien mûres (1€ les 5) ! Rien à voir avec celles que vous trouvez en France, c’est juteux, goûtu, très sucré.

 

Marché Guyane concombres piquants

 

Les concombres piquants (7€50 avec les douze œufs bios, je n’ai pas repéré le prix au kilo…). Il faut les faire cuire, mais pas trop pour que ça reste croquant, parait-il. Ce n’est pas fort, le « piquant » du nom vient bien de l’aspect et non du goût.

 

Je me reprendrais bien un petit pâté moi…

Julie

 

 

Récapitulatif du premier mois !

Récapitulatif du premier mois !

Bonjour à tous !

 

Un mois que nous sommes arrivés, un mois que je me dis que je suis contente d’avoir mis ces trucs dans la caisse maritime, et que je n’aurais pas du prendre tel machin, ou bien que j’aurais mieux fait d’investir dans tel bidule… Un petit récap à l’intention de futurs arrivants…

 

Bien évidemment, cette liste n’est absolument pas exhaustive mais je l’espère assez objective tout de même. J’avais passé beaucoup de temps sur Internet pour choisir quoi mettre dans ma caisse maritime, et je pense que je ne m’en suis pas trop mal tirée.

 

Pour terminer, je mettrai bien sûr à jour dans quelques mois, je suis sûre qu’on aura des choses à rajouter 😉

 

Ce que j’ai emmené, mais dont je n’aurais pas dû m’encombrer !

– Ma machine à faire des glaces : les fruits frais sont chers, les congelés encore plus et pas bons. En plus on trouve d’excellentes glaces artisanales à d’innombrables goûts chez Jo le glacier pour 8 euros le litre.

– La centrifugeuse : même chose, les fruits valent cher, les jus aussi, tu me diras. Enfin pour le moment, je ne l’ai pas encore utilisé une seule fois.

– La machine à pain : il y a des boulangeries partout où la baguette est à moins d’un euro. Même les pains aux céréales ou aux noix sont abordables. Ce qui reste cher, c’est toutes les viennoiseries, mais le lait et les œufs sont tellement chers que j’ai abandonné l’idée de faire des brioches… On déjeune du pain tranché ou bien des biscottes, ou des gâteaux style Prince de chez Leader-Price.

 

Ce que je suis bien contente d’avoir emmené !

– Pas mal de draps housses, ils sont hors de prix ici (à voir pendant les soldes peut-être).

– Des sur-matelas en bambou, on transpire comme des cochons, même avec la clim. Ils sont lavés tous les quinze jours…

– Plein plein plein de serviettes de toilette, on en utilise beaucoup entre la piscine, la plage et les nombreuses douches. Le top étant un lot contenant des serviettes Décathlon très fines pour la plage, des grandes moelleuses pour après la piscine quand le vent souffle et qu’il fait frais (enfin moins de 20 degrés quoi 😉 ) et des moyennes pour les douches, le sol de la SdB, s’essuyer un minimum avant d’entrer dans la maison en saison des pluies, etc… Nous sommes quatre, et je tourne bien avec deux grosses douzaines de serviettes.

– Des boites plastiques VRAIMENT hermétiques, des pinces en plastique pour fermer les sachets et des bocaux en verre genre Le Parfait de toutes tailles AVEC les rondelles… Les fourmis sucres sont partout, même dans le micro-onde et les placards, c’est une vrai plaie… Elles ont même réussi à entrer dans le pot de Nutella, c’est dire ! Les boites de lait pour bébé fonctionnent très bien aussi pour tout ce qui est farine, riz, etc.

– Pour continuer dans le rangement : des cubes en tissus carrés à poser sur les étagères, ça sert pour tout (linge, jouets, etc). On a de grands placards partout et ça permet de compartimenter un peu tout le bazar des enfants…

– Des moules à pâtisserie : même si je ne suis pas particulièrement douée, vu le prix des gâteaux et autres tartes en boulangerie ou en supermarché, le four va tourner à fond…

– Des sacs isothermes en tout genre : sacs à dos, glacières grandes et petites, bidules pour la bouteille d’eau : on en use et on en abuse, même pour un simple tour en ville, et surtout pour les courses. Ici on achète beaucoup de choses congelées, légumes et viande principalement, la glacière est indispensable dans la caddy pour le retour à la maison.

– Des chaussures de plage en plastique ou tissu pour les enfants, je regrette de ne pas en voir acheté pour les parents, d’ailleurs. Pas encore de bobo, on y a échappé, mais lors de notre dernier pique-nique, plusieurs copains se sont fait piquer sous les pieds, parait que ça fait très mal.

– La yaourtière ! Le litre de lait est à 1 euro, mais les yaourts dépassent vraiment les limites de prix acceptables. Je fais des yaourts nature, donc, et on ajoute du sucre, de la confiture ou du sirop.

– Le hamac double Ticket to the Moon en toile de parachute : accroché entre deux piliers sous la terrasse, un vrai bonheur avec la fraicheur des alizés qui traverse le tissu ! Ici vous trouverez plutôt des hamacs en toile, c’est solide, les prix sont équivalents à la métropole, c’est joli mais c’est vraiment épais.

– Toute la vidéo, hifi, téléphonie, les tablettes, liseuses, etc… C’est vraiment très cher ici, le choix est assez limité, et la qualité est aléatoire.

– L’aspirateur à main ! Avec des enfants, c’est indispensable.. la moindre miette de gâteau au sol attire en quelques minutes des dizaines de fourmis sucres… C’est vraiment l’accessoire à emporter impérativement et d’utilisation quotidienne.

 

Ce que je n’ai pas acheté en métropole et que j’aurais dû mettre dans la caisse maritime vu qu’il restait de la place…

– Des trucs basiques en plastique, genre égouttoir à vaisselle ( que j’ai payé presque 10 euros ici…), poubelle de cuisine et de SdB (8 euros la mini poubelle), range couverts, bassines, etc… On trouve tout ici bien sur, mais les prix sont franchement exagérés.

– Des cintres, même chose qu’au dessus

– Des sacs poubelle… Et oui, c’est SUPER cher, souvent le rayon est à moitié vide, et on ne trouve que dans quelques endroits (et encore, pas toujours) des sacs avec liens coulissants.

– Même chose pour le papier cuisson, l’alu, les films plastique : c’est très cher et ça ne prend pas beaucoup de place d’en fourrer quelques-uns au fond d’un carton, surtout si vous cuisinez beaucoup.

– Des fringues légères pour les enfants, et pour moi… Ici, à la maison, l’homme vit en short, le gnôme en robe légère ou en short et t-shirt coton et moi… en shorty et en paréo… Pas la peine de s’encombrer non plus, mais n’hésitez pas à faire la razzia chez Kiabi ou Tati, ici, c’est assez difficile de trouver des fringues basiques, légères et pas chères…

– Une fontaine à eau électrique pour le chat ( je n’en trouve nul part ici) ça évite l’eau stagnante et certaines rafraichissent l’eau.

– Des trousses d’école, des agendas et des effaceurs… Des trousses parce qu’elles sont à des prix absolument prohibitifs, et dans tous les magasins, même à la foufouille ou à Gifi. C’est minimum 7 euros pour un truc minuscule et tout simple, j’ai vu des prix allant jusqu’à 18 euros pour une simple trousse double, ou bien avec une marque… Hallucinant. Les agendas parce qu’il y a très peu de choix, et les effaceurs parce qu’ils ne connaissent pas ici… Il n’y en a absolument nulle part… Si comme moi vous avez un ou une grand gnome qui n’écrit qu’avec des stylos plumes, pensez à faire le plein avant de partir…

– Des jeux et bouées pour la piscine… Je repense avec envie aux bouées à 1 euro de chez Gifi… Ici elles sont minimum à 10 euros, chez Gifi aussi. Et je ne vous parle que de simples bouées avec un mini dossier, hein, ici un simple filet vaut de l’or, une frite minimum 5 euros, un pistolet à eau 10 euros et une petite planche 15 euros…

 

Ce que je n’ai pas emmené, et tant mieux !

– De la lessive ! Je lisais partout que c’était très cher et qu’il fallait faire le plein de bidons dans la caisse maritime, franchement, c’était peut-être vrai il y a quelques années mais ça n’est clairement plus le cas. Bien sur, les grandes marques sont chères, mais vous trouvez des marques magasins vraiment accessibles et tout à fait correctes au niveau de la qualité.

– Même chose d’ailleurs pour les produits d’entretien, les produits de toilette, etc. A part si vous n’utilisez que des grandes marques, les prix sont corrects. Les seuls trucs vraiment chers qui choquent, c’est le PQ et le sopalin, mais bon, on fait avec. Il n’y a pas vraiment d’intérêt à remplir sa caisse de PQ et à stocker ensuite 50 paquets dans la maison pour gagner 30 euros quoi… Enfin vous faites comme vous voulez !

 

Ce qu’on est bien content que notre prédécesseur dans la maison nous ai vendu ou laissé !

– La tondeuse et le rotofil, absolument indispensables lorsqu’on a un jardin. Tout pousse à une vitesse vertigineuse, et si vous ne voulez pas vous ruiner en engageant un jardinier, il faudra passer quelques heures par semaine à ratiboiser tout ça…

– Les moustiquaires à toutes les fenêtres, un vrai confort.

– La piscine évidemment ! Incontournable, obligatoire, d’utilisation quotidienne. Ici, si on a un jardin, on a une piscine. Pour information, on en trouve pratiquement au même prix qu’en métropole, pas la peine d’encombrer votre caisse maritime.

– Des ventilos ! Même avec la clim dans les chambres, et en laissant ouvert la nuit, on a du mal à garder un peu de fraicheur, on a au moins deux ventilos qui tournent en continu dans le salon. On en trouve à des prix abordables ici, pas la peine d’en mettre dans la caisse maritime.