Category Archives: La vie en Guyane

Criquet Tropidacris juvénile

Criquet Tropidacris juvénile

Tropidacris sp criquet     Criquet Tropidacris sp

 

Magnifiques criquets découverts ce matin sous un gros arbuste du jardin. Ils étaient une petite vingtaine, d’une taille d’environ 10 cm. D’après certains sites, leurs petites ailes sous développées montrent que ce sont des juvéniles. Un spectacle assez rare parait-il.

Désolée pour la qualité des photos, mon appareil est vraiment pourri, j’enrage à chaque fois… Je tourne autour de l’arbuste depuis ce matin pour essayer de les rechopper et refaire des photos de meilleure qualité…

Grèves et gens relous…

Grèves et gens relous…

Résultat de recherche d'images pour "france guyane grèves"

 

 

Bonjour à tous !

 

Voilà déjà deux porte-contenairs qui repartent sans avoir pu décharger quoi que ce soit, les écoles sont fermées, on attend la coupure EDF d’ici peu, les magasins se vident, il y a la queue devant les stations services… Vous l’avez compris, comme souvent : la Guyane est en grève !

Ici, on ne fait pas les choses à moitié : de toute façon, il suffit de bloquer 3 ronds points pour paralyser presque totalement le département. Même dans les villages de l’intérieur des terres, la grogne monte et la résistance s’organise.

 

Entre les transporteurs qui bloquent le port parce qu’une entreprise a commandé 3 camions toupies et que du coup, ça fait de la concurrence, les associations anti-violence qui demandent la venue de ministres, les agriculteurs qui râlent pour je sais plus trop quoi, les profs qui s’y mettent pour dénoncer la vétusté des locaux et le manque d’agents de service, les employés de l’hôpital de Kourou qui regardent sous leurs yeux ébahis leur lieu de travail se déliter, tout le monde y va de ses revendications, et j’en oublie bien sur. Autant j’en trouve certaines censées, que d’autres…

 

Quoi que j’en pense, ça ne changera rien de toute façon, et le résultat est là : des routes barrées (Tof n’a pas pu aller bosser ce matin), des grands magasins aux rayons qui se vident, toutes les écoles du département fermées jusqu’à nouvel ordre (pas de bol pour mini-gnôme qui faisait une (déjà rare) sortie scolaire demain), les administrations fermées aussi, les prix qui montent, l’aéroport bloqué et les avions déroutés, et cerise sur le gâteau : la fusée Ariane qui ne peut pas décoller car les salariés de l’entreprise qui effectue le transport entre le site d’assemblage et le pas de tir sont… en grève. Le bruit court que ça couterait tout de même 1M par jour de retard au CSG, hein.

 

Clairement je suis de gauche, je trouve logique et même indispensable le droit de grève, mais bon franchement, c’est abusé, là. Quand j’entendais les gens râler lorsque la SNCF faisait grève et qu’ils se disaient « pris en otage », je trouvais ça vraiment exagéré, mais je suis clairement en train de revoir ma copie. Se battre pour son emploi, ses convictions et sa région, c’est très bien et souvent nécessaire, mais bloquer des milliers de personnes de cette façon, c’est inadmissible.

 

Un lien de vers le journal France Guyane pour plus d’infos, avec des commentaires intéressants dessous.

 

Bon, sur ce, on va aller voir si le supermarché est ouvert pour remplir les placards en prévision des jours, voir des semaines à venir… Hé oui, ça dure parfois des semaines la grève en Guyane …

 

Bises au calendos et papouilles au sable de mer,

Julie

 

Edit : Deux supermarchés fermés, Tof retraverse tout Cayenne pour retourner au Super U de Montjoly, quand une dizaine de gros bras en noir et cagoulés (Les 500 frères) entrent dans le magasin en hurlant  » VOUS ÊTES EN SÉCURITÉ « . Dans la foulée, les rideaux de fer du magasin se ferment. Tension et détresse dans les yeux de la caissière… Ils laissent tout de même les gens finir leurs courses. En sortant avec le caddy, Tof se rend compte que les accès au parking sont bloqués, il a pu passer de justesse… V’la la pression…

Un jour en Guyane…

Un jour en Guyane…

Une clinique quelconque, à Cayenne, 15h12

 

Moi souriante et posée : Bonjour, je viens chercher les résultats d’examen de ma fille.

Secrétaire aimable :  Ha, ce n’est pas possible Madame, tout est sous clé.

Moi surprise : Sous clé ? Comment ça ?

Secrétaire aimable mais séche : bien oui, c’est rangé derrière, sous clé, il faut venir entre 8h et 15h pour récupérer les résultats.

Moi, encore surprise : Mais, je ne comprend pas, pourquoi mettre les résultats sous clé à partir de 15h ?

Secrétaire presque aimable : Et bien, nous faisons journée continue, Madame, il nous faut du temps pour tout faire, et la dernière heure, nous manipulons de l’argent, donc…

Moi, dépassée par ces explications : Gné ?? Vous êtes bien ouverts jusqu’à 19h, non ?

Secrétaire moins aimable : Il faudra repasser demain matin, Madame, à partir de 8h.

Moi qui n’a toujours pas pigé le pourquoi du comment : Gné, heu…

Secrétaire souriante : Mais si vous ne pouvez pas venir, ne vous inquiétez pas, vous pouvez envoyer quelqu’un, pas de soucis, on lui donnera, si vous avez déjà payé. Au revoir.

 

Po compris.

 

ça va être tout noir !

ça va être tout noir !

Salut !

Avant-hier, c’est la première fois en un an et demi que j’ai enfilé un gilet, ça fait tout bizarre, mais avec la pluie et le vent, il faisait vraiment frais ! Comme quoi, la légende dit vrai : on s’habitue au bout d’un moment, le premier hiver au retour risque d’être bien difficile !

 

Paréo gilet

 

Du coup, pour se réchauffer, Grande gnôme nous fait des gâteaux, et ça c’est cool !

 

Gateau

 

Ha et puis Mini-gnôme nous a fait un château de cartes en forme de gâteau elle aussi pendant la coupure de courant d’hier qui a duré 6 heures… On s’occupe comme on peut à la bougie !

 

chateau cartes

 

Tendresse, piscine au chlore et poutous au Chaource,

Nous !

 

PS : !!!!!

La rentrée ? Quelle rentrée ?

La rentrée ? Quelle rentrée ?

 

Nous sommes en 2016 après JC. Toute la Gaule a fait la rentrée des classes… Toute ? Non ! Un collège peuplé d’irréductibles professeurs résiste encore et toujours à l’accueil des enfants ! Et la vie n’est pas facile pour les parents de Rémire Montjoly, et les enfants sous pression et stressés par l’arrivée au collège…

 

On pourrait vraiment se croire dans une BD ou bien dans un mauvais film : toujours pas de vraie rentrée pour les filles, le personnel est en grève depuis la rentrée… Celle–ci se faisant déjà de façon déconcertante sur quatre jours (le jeudi les 3èmes, le vendredi les 4èmes, etc…), tous les enfants auraient donc du attaquer la « vraie » rentrée des classes mercredi dernier. Mais en voulant les déposer de bon matin, ho surprise : le collège est bouclé par les profs et le personnel. En cause le fait que le collège Auguste Dédé soit le seul en Guyane à ne pas être passé en réseau REP +, alors que le recteur annonçait en fin d’année dernière que tous les établissements Guyanais le seraient dès cette année.

 

 

Pas encore de réelle rentrée scolaire pour les filles, donc, puisque la grève a été reconduite jeudi et vendredi, et qu’on a donc appris chaque soir par les infos locales que les cours n’étaient pas assurés le lendemain… On hésite entre rire et pleurer. Les filles en profitent pour faire la grasse matinée, mais on a hâte que les cours commencent pour reprendre le rythme, et le stress perdure pour Mini-Gnôme qui entre en 6ème sans connaitre ni les emplacements de salles de classes ni ses futurs camarades..

J’espère juste qu’ils vont rapidement trouver un accord, déjà une semaine de cours évaporée : entre l’absentéisme des profs, l’organisation… chaotique des remplacements, l’année de 6ème avec tant de changements pour Mini-Gnôme et le « nouveau » brevet pour Grande-Gnôme en Juin, je sens qu’on s’engage dans une année scolaire heu… disons particulière, pour rester polie.

 

Tendresse, chocolats, et bruit de craie grinçant sur tableau noir,

Julie

 

 

 

 

Un an déjà !

Un an déjà !

Bonjour à tous !

 

Déjà plus d’un an que nous sommes installés en Guyane, que le temps passe vite ! J’ai demandé à toute la famille de remplir un petit questionnaire pour vous donner un peu plus de détails sur notre ressenti.

D’une manière générale, nous sommes relativement ben installés, contents d’être là, et tout va bien. Nous sommes bien acclimatés, la saison des pluies s’est passé sans trop de soucis. Nous avons trouvé plusieurs petits endroits sympas pour faire des sorties qui ne coutent pas un bras, mais nous avons toujours été casaniers et nous nous plaisons aussi à cocooner dans notre sympathique maison, avec notre piscine et nos hamacs.

 

Je vous laisse découvrir nos réponses et celles des enfants ci-dessous, je ferais surement d’autres articles plus tard pour revenir sur certains points.

On vous embrasse bien fort !

Julie

 

Qu’est-ce que  tu as emmené de métropole dont tu ne te sers jamais ?

 

Tof : Certains effets militaires, le barbecue 🙁

Grande-Gnôme: Rien, je me sers de tout sauf de mon vélo

Julie : La machine à pain (notre boulanger fait du très bon pain à prix correct), ma couette d’été (même si nous faisons tourner la clim la nuit, les filles utilisent la leur, mais de notre coté un simple drap suffit), ma chaise longue : il fait bien trop chaud pour s’exposer vraiment, et le hamac est bien plus confortable pour se détendre dehors !

Mini-Gnôme : Trop de choses…

 

Qu’est-ce qui te manque le plus ?

 

Mini-Gnôme : La neige !

Tof : La bonne viande, les bons fromages, notre matelas 160X200…

Julie : Les fraises à moins d’un euro LA fraise mûrit en contenair, le BON fromage, l’eau VRAIMENT froide sous la douche…

Grande-Gnôme: La famille, les amis, le froiiid

 

Qu’est-ce que tu regrettes de n’avoir pas emmené et qu’on ne trouve pas facilement ici :

 

Tof : Mon boucher, mon kiosque à journaux / espace culturel.

Mini-Gnôme : Plus de livres. Pas qu’ici il n’y en ai pas, mais il y a moins de choix.

Julie : Des sous tifs de bonne qualité.

Grande-Gnôme: Ma bibliothèque et des livres

 

Qu’est-ce qui est vraiment abusé en Guyane ?

 

Grande-Gnôme: Les prix ! Le manque d’objets, de choses qu’on trouve facilement en métropole, comme de simples carnets ou des teintures.

Tof : Les prix, l’organisation des administrations et les horaires des magasins (souvent fermé de midi à 16h, même le WE, et même chez les grosses enseignes)

Julie : Les prix de la bouffe… Certains sont vraiment, vraiment abusés… La durée des garanties, la vétusté des routes, la paperasserie et les longues heures passées à convaincre les administrations que vous êtes dans votre bon droit, ça peut devenir un enfer…

Mini-Gnôme : Les prix !

 

Ici j’ai découvert…

 

Tof : L’octroi de mer (taxe sur beaucoup de produits qui entrent sur le territoire), une nouvelle faune/flore, la transpiration au moindre effort, l’absence de saisons, un lieu où on ne change pas d’heure (le soleil se lève à 6h30 et se couche à 18h30 toute l’année) , et bien sûr de nouveaux amis !

Grande-Gnôme : Des fruits, des plats, des boissons, des personnes…

Mini-Gnôme : De nombreux fruits et animaux.

Julie : La PAPAYA ! J’adore ce fruit ! Les siestes en hamac aussi, que j’ai bien l’intention de ramener en métro ! Ha et les horaires des marées aussi, pour éviter la bouillasse de marée basse… Je suis de l’est, moi, hein, c’était pas évident comme truc ! Et puis cette ambiance générale des caraïbes, avec le fameux adage :  » doucement le matin, pas trop vite l’après-midi » qui me convient parfaitement (sauf pour les administrations, cf au dessus…)

 

La Guyane c’est super, sauf…

 

Mini-Gnôme : Les insectes !

Tof : Qu’il fait tout le temps chaud, que les gens passent le rotofil à 7h le WE, que les chiens gueulent toutes les nuits, qu’il n’y a pas de fête foraine ni de parc d’attraction.

Julie : Le bruit. Toujours, quasi permanent, même depuis notre quartier résidentiel de Rémire… Des oiseaux au lever du soleil, en passant par les tondeuses et rotofils, les piscines, les oiseaux encore, les motos, la musique à fond de l’église à 800m, les voitures, les ventilos, les clims, la pompe de la piscine, le voisin qui fait des travaux derrière depuis 6 mois, tout ça pour finir avec les criquets et les chiens toute la nuit et la débile de chatte du quartier qui vient roucouler sous notre fenêtre dès qu’elle a ses chaleurs… Bref, le bruit, quoi. Et la nourriture qui n’est pas top dans l’ensemble, mais j’y reviendrais plus longuement une autre fois.

Grande-Gnôme: la chaleur, le bruit et les insectes qui montent aux murs et qui tombent pour ensuite remonter aux murs puis retomber puis remonter jusqu’à la fin de leurs misérables vies de larves dans un cocon.

 

Par contre ce qui est super ici, c’est que…

 

Grande-Gnôme: Les gens sont souriants et ouverts d’esprits, l’ambiance est sympa

Tof : On ne paye pas cher de loyer (c’est l’armée qui prend en charge une partie des frais, mais sinon, les loyers sont très très chers, ici…) et la mer est toujours chaude à 5 min de la maison.

Mini-Gnôme : C’est qu’il y a toujours des choses à découvrir.

Julie : Les gens sont vraiment souriants, agréables, l’ambiance générale est détendue, c’est vraiment un point fort. Vivre dehors aussi, avec la piscine dans le jardin (une fois qu’on a réussi à dompter la bête), et le hamac c’est un vrai confort.

 

Qu’est-ce qui a le plus changé dans ton quotidien ?

 

Tof : Je me lève tôt…

Julie : Se lever tôt et se coucher tôt, manger dehors presque 365j/an, devoir faire quatre magasins pour trouver un truc basique genre des ampoules ou des piles plates…

Mini-Gnôme : La télé, surtout le matin avant l’école… L’année dernière, je passais 4h par jour à regarder, et maintenant, juste quelques films… Les horaires des dessins animés sont décalés.

Grande-Gnôme: Me lever tôt et manger dehors

 

Le mot de la fin :

 

Tof : On n’a pas tout (ou accès à tout) mais on n’est pas malheureux pour autant.

Mini-Gnôme : MOT

Grande-Gnôme : C’est bien mais embêtant de vivre ici, on est beaucoup trop loin de la famille et des amis, la pluie tape trop fort, on a un uniforme, et puis je veux du froid ! Les gens sont beaucoup plus ouverts ici, mais j’ai hâte de rentrer.

Julie : On a rapidement pris le rythme des caraïbes, on s’est vite habitué à la chaleur et à l’humidité, une acclimatation bien plus facile que ne le laissaient entendre nos lectures et nos différents retours avant le départ. La vie quotidienne n’est pas si éloignée de la métropole que la plupart des gens le pensent, et la plupart des vraies différences sont plutôt positives. La famille et les amis nous manquent, bien sur, mais avec Skype, on n’a pas l’impression d’être à l’autre bout du monde non plus !

Drôle de chenille… extra terrestre ?

Drôle de chenille… extra terrestre ?

Une drôle de bestiole un peu flippante retrouvée en train de monter sur notre jeune tronc de papayer…

 

chenille papayer 1       Chenille papayer 2

 

Chenille papayer 3       Chenille papayer 4

 

J’ai cherché un peu sur internet, mais je n’ai pas trouvé ce que c’était précisément. En tout cas c’était tout en muscle, ça mesurait 6 cm environ, avec le dessin en forme d’œil et le picot sur la queue, limite flippant !

Tu sais que tu es en Guyane quand… (2)

Tu sais que tu es en Guyane quand… (2)

Tu sais que tu es en Guyane quand…

_ ça fait 10 jours que tu n’as pas vu la factrice, et quand tu appelles la poste pour savoir pourquoi, on te répond qu’elle est en arrêt maladie, et qu’elle n’est pas remplacée… Il faudra donc te déplacer pour aller chercher ton courrier…

_ il faut fournir CHAQUE année pour le même établissement scolaire 6 photos d’identité de ton enfant… Ils en font quoi des photos ? Personne n’est capable de me répondre avec certitude, mais comme il faut aussi re-remplir tous les ans toute la paperasse, on se demande ce qu’ils font des centaines de dossiers en fin d’année… Un  feu de joie géant  ?

_ tu ne trouves pas les filtres pour la fontaine à eau dans le rayon, où elle est toujours en vente d’ailleurs, et que tu demandes à un gars qui te répond qu’il va aller les chercher, elles sont en réserve, il peut pas les mettre à coté de la fontaine, y’a pas de bidule pour les accrocher…

_ tu trouves un puzzle du pape dans les rayons du supermarché…

 

pape puzzle

 

 

Encore un peu de ragout ?

Encore un peu de ragout ?

Coucou !

 

Pour le repas de midi, nous avons testé le ragout d’iguane et de lézard, trouvé sur le marché de Rémire…

 

ragout d'iguane et de lézard

 

Bon j’avoue, de visu, c’est spécial… Faut se motiver pour décortiquer le bidule. Niveau goût, ça change suivant les morceaux et la bestiole, et c’était archi cuit, donc c’est assez difficile de trouver à quoi ça peut bien ressembler. La plupart des morceaux sentaient plutôt la sauce du ragout, certains plus aigres que d’autres, et au niveau texture, on est sur du poulet trop cuit. Faudra réessayer à une autre source !

En tout cas on a bien rigolé !

 

Bises de nous quatre !